Ca fait 3 mois que la proposition de mettre en place des dates d’expiration dans les emails est lancée, et il est maintenant temps d’avancer. La prochaine étape est de mettre en place différents groupes de travail. Afin d’en discuter, nous allons organiser 2 réunions le 1er juillet, une en français, une en anglais :

Mais avant ça, coup d’oeil sur le chemin parcouru.

Qu’est-ce qui a déjà été réalisé ?

Depuis la publication de l’article intitulé “Dates d’expiration des emails, résultat des premiers échanges” … il s’est passé beaucoup de choses, et beaucoup de nouveaux échanges.

Voici ce qui s’est passé en vrac :

  • Présentation au board de Signal Spam en France
  • Nous avons monté un wiki… qui s’est vite avéré être très compliqué à maintenir et qui nous a éclaté entre les mains le jour de la publication d’un podcast parlant du projet. Donc installation et configuration en urgence d’un wordpress (sur lequel vous lisez maintenant ces lignes).
  • Passage du projet dans le podcast (en français) de Tinyclues : https://www.youtube.com/watch?v=1NtUcdQlBZA (traduction automatique des sous-titres disponible si vous êtes courageux)
  • De nombreux contacts et discussions avec de grands annonceurs, surtout dans les équipes CRM et marketing qui sont très motivée.
  • Déjà 12 annonceurs, 11 routeurs et 13 “autres” soutiennent le projet. Dont des routeurs ou annonceurs qui envoient plusieurs centaines de millions d’emails par an (et plus encore).
  • Plusieurs personnes se sont impliquées pendant de longues heures pour nous donner des coups de main sur certains sujets : traduction de la page d’accueil, communication, relation presse, partage de contenus, soutien moral ;-), … merci à eux.
  • Plusieurs articles publiés sur le sujet : Marketing1by1 (FR), Pascal Antoinet (FR), Nuukik (FR), Arenametrix (FR) … et d’autres à venir.

Ce que l’on a appris de tout ça !

Beaucoup de monde avait déjà pensé aux dates d’expiration dans les emails, il manquait la concrétisation.

Les routeurs sont ceux qui ont le plus de facilités à soutenir l’initiative.

Les annonceurs ont besoin de documents officiels et de faire remonter le projet au sein de leurs hiérarchies avant de pouvoir déclarer leurs soutiens.

Les FAI et webmails sont intéressés, ceux qui ont entendu parler du projet en discutent, mais avant de soutenir l’initiative, ils ont besoin de faire grandir et maturer l’idée en interne.

Quel travail est devant nous ?

Il y a beaucoup de tâches à réaliser avant que les dates d’expiration ne deviennent une réalité. Il est donc important de commencer à structurer un peu plus le projet, et cela va passer par la constitution de groupes de travail.

Pour l’instant, nous en voyons 3 groupes de travail prioritaires dont voici les premières tâches :

  • Groupe de travail technique : Afin de réfléchir aux spécifications techniques du projet
  • Groupe de travail communication : Afin de continuer à collecter des soutiens, et plus tard à générer de l’adoption.
  • Groupe de travail légal : Afin de travailler sur un projet de charte et de réfléchir à la nécessité (ou non) de créer une association.

Auxquels vient s’ajouter un groupe dédié à la coordination. Et éventuellement des groupes de travail locaux qui pourront servir de relais aux 3 groupes de travail principaux… mais ne soyons pas trop gourmands, chaque chose en sont temps.

Pour terminer

Ce projet est une initiative ouverte. Tout le monde peut participer, et la partie technique n’est pas la seule qui mérite d’y passer du temps. Si nous voulons que le projet aboutisse, si nous voulons que l’adoption soit la plus large possible, nous avons besoin d’un soutien massif de l’ensemble des couches de l’industrie email : annonceurs, routeurs et FAIs/Webmails.

Créez du contenu, partagez du contenu, envoyez des messages à vos contacts pour les informer du projet.